Les Capétiens
Les Valois
Les Bourbons
Le 1er Empire
Monarchie de Juillet
Le Second Empire

Les Châteaux

Introduction
Les origines
Opérations militaires
L'entrée des USA
Victoire des alliés
Bilan de la guerre

Introduction
Les origines
Guerre européenne
Guerre mondiale
L'Axe s'effondre
Capitulations
Bilan de la guerre

Les pays du monde

Airbus
Argent
Coupe du Monde
Histoire
Sport
Remerciements
Annuaire
Fichiers utiles

Eurobarre
Gain email
Empocher
Clickons
Blog sur l'ASSE
Coupe du Monde
Site sur le Barça
Annuaire football
    Ajoutez votre site

Me contacter


La fin de la Seconde Guerre mondiale consacra la victoire des forces démocratiques sur les puissances nazies et fascistes. Cependant, le bilan était lourd. En ce qui concerne les pertes humaines, la guerre provoqua la mort de 40 à 60 millions de personnes : 17 à 26 millions pour l’Union soviétique ; 4 à 6 millions pour la Pologne ; 4 à 5 millions pour l’Allemagne ; 2 millions pour le Japon ; 1,6 million pour la Yougoslavie ; plus d’un million pour la Chine. On compte 400 000 tués au Royaume-Uni et dans l’Empire britannique, et 400 000 aux États-Unis. La France déplora environ 550 000 morts, dont 350 000 civils.

Les populations civiles souffrirent beaucoup durant le conflit, en raison des bombardements aériens, mais aussi à cause de l’occupation brutale de l’ennemi et des massacres de tous ordres.

Les destructions matérielles furent également considérables (en particulier, en URSS) ; en Europe, environ la moitié des territoires était considérée comme sinistrée.

Ce furent les États-Unis qui dépensèrent le plus d’argent dans la guerre, environ 341 milliards de dollars, dont 50 milliards de fournitures en prêt-bail (31 milliards pour le Royaume-Uni, 11 milliards pour l’Union soviétique, 5 milliards pour la Chine et 3 milliards de dollars pour les 35 autres pays belligérants alliés). Vint ensuite l’Allemagne avec 272 milliards de dollars ; suivie par l’Union soviétique, 192 milliards et le Royaume-Uni, 120 milliards ; l’Italie, 94 milliards et le Japon, 56 milliards de dollars.

C’est essentiellement sur le plan moral que la Seconde Guerre mondiale eut des répercussions très lourdes, l’ensemble des valeurs attachées à la civilisation étant remis en question. En effet, méprisant les droits humains, le conflit se caractérisa par l’emploi généralisé de la torture, les régimes politiques de terreur, la hantise de la bombe atomique et il s’accompagna de l’extermination de plus de 6 millions d’êtres humains révélée par la découverte des charniers et des camps de la mort.

Au sein des populations ayant participé à la Seconde Guerre mondiale, de véritables guerres civiles éclatèrent, opposant les partisans de l’Axe et les Résistants. Enfin, en raison des campagnes militaires et des occupations ennemies, un grand nombre de personnes prirent la fuite et quittèrent leur pays ; ces déplacements de population engendrèrent des problèmes de rapatriement après la guerre.

Enfin, sur le plan politique, la fin de la Seconde Guerre mondiale ouvrit le monde à une nouvelle ère bipolaire, caractérisée par la guerre froide entre les deux États qui étaient sortis grandis et renforcés de la guerre : l’Union soviétique et les États-Unis. En revanche, l’Europe fut réorganisée, de nouvelles frontières furent créées et la puissance européenne déclina. Les empires coloniaux s’orientèrent vers un processus d’accession à l’indépendance, en vertu du droit des peuples à l’autodétermination.


Le site en chiffres